image

Energie : retrouvez les aides auxquelles vous êtes éligibles en 2024 :

Les aides solaires pour réduire sa consommation d'énergie :

  • La prime à l'autoconsommation photovoltaïque : pour l'installation de panneaux solaires. Elle varie en fonction de la puissance installée :
    • Pour une installation ≤ 3 kWc : 370 € / kWc
    • Pour une installation ≤ 9 kWc : 280 € / kWc
    • Pour une installation ≤ 36 kWc : 200 € / kWc
    • Pour une installation ≤ 100 kWc : 100 € / kWc
    • Au-delà de 100 kWc, l'installation n'est plus éligible à la prime
  • Le tarif de rachat du surplus : varie en fonction de la puissance installée :
    • Pour une installation ≤ 3 kWc : 0,13 € / kWc
    • Pour une installation ≤ 9 kWc : 0,13 € / kWc
    • Pour une installation ≤ 36 kWc : 0,078 € / kWc
    • Pour une installation ≤ 100 kWc : 0,078 € / kWc
    • Pour une installation > 100 et ≤ 500 kWc : 0,1208 €/kWh

Les aides à la rénovation énergétique :

  • Les aides locales : Selon votre lieu de résidence, des aides spécifiques sont disponibles. Découvrez-les ici pour le département de la Mayenne.
  • Les certificats d’économie d’énergie (CEE) ou prime énergie : aides financières complémentaires à Ma Prime Renov, financées par les distributeurs d’électricité et carburant.
  • L’Éco-prêt à taux zéro : prêt bancaire pouvant s’élever jusqu’à 55 000 € pour des travaux d’isolation des structures et de rénovation réalisés par des artisans certifiés RGE. En savoir plus : economie.gouv.fr
  • La TVA réduite à 5,5 % : accordée aux travaux d’amélioration énergétique et écologique dans un logement construit il y a plus de 2 ans.
  • MaPrimeRénov’ : en 2024, MaPrimeRénov évolue ! Le dispositif se scinde en deux parcours :
    • Le parcours MaPrimeRénov’ Accompagné concerne les logements classés D à F au DPE, qui effectuent une “rénovation d’ampleur”, soit au moins 2 pratiques d'isolation, pour un gain minimum de 2 classes énergétiques. On peut pour ce parcours ajouter optionnellement une action (ventilation, chauffage, un autre geste d'isolation) qui sera incluse dans les aides. L'aide, plafonnée à 70 000 €, peut représenter jusqu'à 90 % des coûts des travaux, avec la condition d'avoir un Accompagnateur Rénov'.
    • Le parcours MaPrimeRénov’ Classique concerne le remplacement des anciens systèmes de chauffage par des chauffages écologiques comme le mécanisme thermique de pompe à chaleur. L’aide sera destinée uniquement aux revenus intermédiaires, modestes et très modestes. Les travaux doivent être effectués par un artisan RGE (ici la liste des artisans certifiés dans la Mayenne).

Les chèques énergie :

  • L’indemnité carburant travailleur : 100 € d’aide pour les 50% de travailleurs automobilisés les plus modestes, soit près de 4,3 millions de Français.
  • Le chèque énergie : entre 48 € et 277 € par an en fonction des revenus par foyer et du nombre de personnes dans le logement. Versement automatique prévu entre le 21 avril et le 30 mai 2024.

Le service Déchets ménagers de la CC PAYS DE CRAON met à disposition des habitants du territoire :

- des composteurs d’un volume de 400 l au tarif de 30 €

- des composteurs d’un volume de 600 l au tarif de 45 €

Ordures ménagères et déchetterie

DÉCHETS MÉNAGERS : DU CHANGEMENT DANS LA COLLECTE


Depliant-consignes-de-tri-2018.pdf

Collecte des ordures ménagères

La collecte a lieu le lundi des semaines paires


Si la semaine compte un jour férié : consulter le calendrier joint.

 

image

Scan20231229102031.pdf

Déchetterie à Saint Aignan sur Roë
Heures d'ouverture :
Jeudi : 13h30-17h30
samedi:9h-12h 13h30-17h30
Adresse :
 Zone Industrielle - 53390 SAINT-AIGNAN-SUR-ROE
 02 43 06 79 60

image
image

Point recyclage
Près de la station d’épuration


La commune est toujours victime d'incivilité. Merci de bien vouloir déposer les bouteilles dans le collecteur de verre et non sur la plateforme qui n'est pas destinée à cet usage.

image
image
image

Polleniz vous protège des chenilles urticantes


 

 

En 2023, Polleniz reconduit sa campagne de lutte collective contre la chenille processionnaire du chêne et le bombyx cul brun en Pays de la Loire. Ces chenilles, dites urticantes, peuvent occasionner de fortes défoliations aux arbres auxquels elles s’attaquent au printemps et représentent des risques pour la santé humaine et animale.

 

A quoi ressemblent ces chenilles urticantes ?

Les processionnaires du chêne

D’aspect grisâtre avec la tête noire, elles sont fortement velues. Issues d’un papillon de nuit, les chenilles vont éclore courant avril. Grégaires, elles vivent en colonies. Le jour, elles se regroupent dans des nids plaqués le long du tronc des chênes ou des branches charpentières, et la nuit, elles s’alimentent du feuillage.

 

Le bombyx cul brun

Chenille velue, brune avec des lignes latérales blanches, elle est facilement identifiable grâce aux deux “verrues“ orangées qu’elle a sur le dos. Elle peut être très polyphage et se développer sur des essences forestières, bocagères, fruitières et ornementales sans pour autant provoquer la mortalité des arbres. Sa présence massive peut compromettre les fructifications et le développement des arbres.

 

Lutter collectivement en Pays de la Loire

Ces deux espèces présentent un risque sanitaire pour l’homme et les animaux car elles sont extrêmement urticantes à cause des poils microscopiques qu’elles ont sur le dos et qu’elles libèrent dans les airs. Ils peuvent provoquer l’apparition de plaques rouges, de cloques, de démangeaisons plus ou moins intenses chez les enfants. Ils peuvent aussi engendrer des complications sévères en cas de contact avec les yeux (oedème, cécité...) ou avec les voies respiratoires. Chez les animaux, ils peuvent occasionner notamment des nécroses de la langue allant jusqu’à l’amputation totale ou des étouffements. Il est donc important de lutter collectivement pour éviter une trop grande prolifération de ces chenilles auxquelles chacun peut être confronté que ce soit dans son jardin, lors d’une balade en forêt ou simplement lors d’un pique-nique.

 

Comment traiter ses arbres ?

Le mode opératoire pour participer à la lutte collective organisée par Polleniz est simple : il n’est pas nécessaire de s’inscrire en mairie, il suffit de se rendre sur www.polleniz.fr et de remplir le formulaire en ligne (les inscriptions seront ouvertes début avril) Les tarifs et les modalités de paiement seront consultables en ligne. Attention, toute inscription pour une intervention pour les chenilles processionnaires du pin ne sera pas enregistrée car le traitement ne se fait pas à la même période, leur cycle de vie étant différent (traitement à l’automne).

 

Afin d’optimiser l’efficacité du traitement, les interventions de Polleniz débuteront mi-avril et s’achèveront fin juin chez tout particulier s’étant inscrit sur internet. Cette campagne de lutte est biologique, sans danger pour l’homme, les animaux et l’environnement. Le produit pulvérisé détruit le système digestif des chenilles qui l’ingèrent en même temps que le feuillage. C’est pour cela que le traitement a lieu au printemps, au moment où elles en consomment une grande quantité. En cas de vent ou de pluie, l’intervention de Polleniz pourra être différée car le traitement, pour être efficace, doit rester fixé sur le feuillage. En cas de conditions météorologiques défavorables, le traitement des arbres sera reporté.

 

Pour tout renseignement complémentaire, contacter Polleniz par téléphone (Loire-Atlantique : 02 40 36 83 03; Sarthe : 02 43 85 28 65 ; Mayenne : 02 43 56 12 40 ; Vendée : 02 51 47 70 61)  ou se rendre sur www.polleniz.fr.

 

 

 


FINALtaupe_InsectOIsMamm.pdf

Article-RAE-Polleniz-53.pdf

PLAN D'ACTION COLLECTIF "FRELON ASIATIQUE"


Article généraliste, biologie de l’espèce :

Le Frelon asiatique (Vespa velutina) est originaire d’Asie. Son introduction en France date de 2004, suite à l’importation de poteries chinoises dans le Lot-et-Garonne.

Depuis cette date, l’espèce ne fait que progresser sur le territoire national et départemental et a un impact sur la filière apicole (prédation envers les abeilles domestiques), sur les productions agricoles et sur la biodiversité.

Le nid est constitué de cellulose (mélange de bois, d’eau et de salive).

Les colonies sont annuelles (de début mars à fin décembre). Au printemps, la reine cherche un emplacement pour installer son pré-nid (rebord de toit, cabanon, préau,…). Celui-ci garde une taille modeste jusqu’au début de l’été (≤15-20 cm).

Par la suite, dans certains cas, il y a essaimage et la colonie s’installe alors de préférence sur des arbres de différentes essences et hauteurs.

Lorsque les futures reines ont été créées et qu’elles quittent le nid pour se faire féconder et partir hiverner (fin d’automne), la vieille reine meurt, ainsi que tous les individus de la colonie au fur et à mesure que la saison avance. Le nid se dégrade alors sous l’action de la pluie, du vent, des oiseaux,…. La paroi externe tombe en premier (les galettes de cellules deviennent alors visibles) et les différentes strates par la suite.

 

L’évolution vers le Plan d’Action Collectif

Suite à son introduction accidentelle dans le sud-ouest de la France (Lot-et-Garonne) en 2004, ce frelon prédateur d’abeilles originaire d’Asie s’est très vite répandu sur le territoire français. En plus de son impact sur l’apiculture et la biodiversité, les risques vis-à-vis de la santé publique ont fait naître de nombreuses interrogations de la part des populations et des collectivités.

Ainsi, de nombreuses initiatives de lutte ont vu le jour sans pour autant aboutir à des résultats probants. Certaines pratiques peuvent constituer un danger pour la sécurité publique ou parfois un risque pour la biodiversité (produits non autorisés, conséquences sur les autres espèces non cibles, infractions au Code du travail,...).

Depuis 2009, sous l’impulsion de l’Etat, POLLENIZ a mené une mission d’épidémio-surveillance sur l’espèce visant à mesurer son expansion, accroître les connaissances scientifiques, informer et communiquer sur l’espèce et les bonnes pratiques de destruction.

Devant la recrudescence constatée en 2014, et face aux multiples sollicitations, notre réseau décide de créer un Plan d’Action Collectif régional pour limiter les risques liés au Frelon asiatique.

 Présentation et principes du Plan d’Action Collectif « Frelon asiatique »

La commune de Senonnes a adhéré au Plan d’Action Collectif proposé par POLLENIZ.

Ce dernier vise à une meilleure organisation et harmonisation de la lutte contre cette espèce à l’échelle départementale et régionale tout en limitant les dérives (risques pour l’environnement, la santé publique, infractions au code du travail,…) qui peuvent découler d’une absence de réglementation précise et spécifique.

Une convention de partenariat entre notre collectivité et POLLENIZ a été signée. Elle permet d’inciter les particuliers à détruire les nids par une prise en charge financière partielle à hauteur de  50 % du coût de la destruction.

Si vous trouvez un nid de frelon asiatique merci d’en tenir informée la mairie au 02 43 06 44 15 ou M. BRIAND Régis, référent communal joignable au 02 43 09 21 37.

Le référent viendra authentifier le nid et recueillir les informations nécessaires (hauteur, support, accessibilité,…) à son enlèvement. Ces données seront transmises à POLLENIZ  qui assurera la mise en œuvre de la destruction par le biais d’entreprises prestataires spécialisées, identifiées et respectueuses d’une charte des bonnes pratiques et des réglementations inhérentes à l’activité.

image

Élagage ENEDIS

  • » Intercommunalité
  • » Santé
  • » Solidarité
Mairie : 1 Rue de la Poste,
53390 Senonnes

Téléphone :02 43 06 44 15

Horaire d’ouverture de la mairie
Lundi :14h à 16h - Mardi :10h à 12h
Jeudi : 10h à 12h
Vendredi :14h30 à 18h 30